Auteurs Livres Actualités Presse Diffusion Contact Commander Liens Adhérer
logo.gif

Vous êtes ici :
livres Patrick Busquet, Nos paroles façonnent le réel


 

 

L'argument

Postface par Didier Pourquery, journaliste, écrivain,
directeur de The Conversation France et de Cap Sciences (Bordeaux).


PASSER LA PAROLE… ET LA TENIR


On attend maintenant du journaliste qui est là pour révéler, découvrir, faire réfléchir, aider au discernement… qu'il tienne parole. Cette confiance à rebâtir suppose la transparence des sources et des motivations. D'où parles-tu, journaliste ? Comment as-tu travaillé ? Qu'est-ce qui te fait avancer ? Voilà les questions auxquelles le public contemporain exige des réponses sans ambiguïtés. Et réclame des preuves pour bâtir cette confiance, des repères, des labels.
Une autre question essentielle que l'on pose aujourd'hui aux journalistes, et aux médias en général, est celle de leur utilité. Submergés par des milliers d'informations, perdus face à des centaines de sources concurrentes, nous demandons aux journalistes : à quoi ce que tu partages va-t-il servir ? Est-ce vraiment porteur de sens… pour moi aujourd'hui et pour les générations qui viennent ? Le débat que tu soulèves est-il anecdotique ou concerne-t-il des enjeux d'avenir ? On ne peut plus désormais échapper à ces interrogations. Dans les maelstrom des "news" qui jouent sur l'émotion, face aux torrents des réseaux sociaux qui crient toujours plus fort, confrontés aux flux incessants de la déprimante info en continu, nous sommes tous à la recherche de sens, de solutions pour demain, de voies nouvelles, de paroles éclairantes et j'ose le mot : constructives, aussi.
Ces paroles-là ne sont pas faciles à trouver. Elles ne sont pas aisées à transmettre. Elles ont du mal à trouver leur chemin au milieu des infox et des "pièges à clics". Mais nous en avons plus que jamais besoin. Ces paroles-là sont celles qui intéressent Patrick Busquet. Gageons — et c'est mon pari — que nous n'avons pas fini d'en entendre parler !

 

 

L'extrait

Mon père se tait. Il a des mains magnifiques. L’existence ne les a pas scellées dans les nœuds de la survie. La parole de mon père, ce sont ses mains. Elles donnent forme et utilité à la matière : vannerie, menuiserie, jardinage, maçonnerie, charpente, huisserie, palombière sous les pins, etc. Souvent il se réveillait au matin en disant qu’il avait trouvé ce qu’il cherchait. Puis il s’en allait créer un outil, appliquer une solution à un problème rencontré. S’il était né en Inde, il y aurait peut-être connu Anil K. Guptal ou Bunker Roy. Sa vie en aurait été différente. Anil K. Guptal, banquier de formation, a créé Honeybee, un cabinet spécialisé qui protège les innovations des pauvres par des brevets. Cette initiative démontre l’incomplétude de la pyramide de Maslow, sociologue étatsunien qui, vers 1940, théorisa que l’humain n’accède à la créativité qu’une fois après avoir satisfait ses besoins premiers. Comme les Indiens pauvres, mon père est la démonstration du contraire.

 

 

Données techniques

Patrick Busquet
Nos paroles façonnent le réel
Agir utile
Collection Réveil-Matin
112 pages
Parution en Mars 2020
16 euros
ISBN 978-2-919483-77-8


Version papier : 16,00 EUR



Version numérique : 2,50 EUR
- Fichier ePub pour votre liseuse ou tablette.
- Fichier MOBI pour votre mobile ou e-Readers.
- Fichier PDF pour votre PC ou MAC.


l"échappée belle édition         Ecrivez-nous         mentions légales